Accueil Nos nouvelles
Remise des bourses 2014 Imprimer

L'IUGM soutient ceux qui feront une différence dans la vie des aînés de demain

Montréal, le 16 décembre 2014 – Gabriel Ducharme-Laliberté, doctorant en psychologie clinique à l’Université de Montréal (UdeM), et Charlotte Pion, doctorante en biologie à l’Université du Québec à Montréal (UQAM), se sont mérité une bourse d’études de 10 000 $ chacun du Centre de recherche de l’Institut universitaire de gériatrie de Montréal (CRIUGM).

Maladie d’Alzheimer
M. Ducharme-Laliberté travaille sous la direction de Sylvie Belleville, professeure au département de psychologie de l’Université de Montréal et directrice du CRIUGM, sur la « Réserve cérébrale et cognitive dans le vieillissement normal : étude en neuroimagerie structurelle et fonctionnelle ». L’objectif de cette étude est d’identifier des différences cérébrales, par exemple le volume de la substance grise ou les réseaux neuronaux, qui permettraient de compenser les effets du vieillissement sur la cognition.

Entraînement physique et maladies neurologiques
Mme Pion, pour sa part, travaille sous la direction de Mylène Aubertin-Leheudre, professeure au département de kinanthropologie de l’UQAM et chercheuse à l’IUGM et à l’UQAM. Sa thèse s’intéresse au : « Rôle des facteurs neurophysiologiques sur la fonction musculaire chez l’homme âgé : effet de l’âge et de l’entraînement en résistance ». Les facteurs neurophysiologiques sont essentiels dans le maintien de l’autonomie puisqu’ils sont impliqués aux plans cognitif et musculaire. Ce projet vise à caractériser le rôle de ces facteurs neurophysiologiques sur la mobilité en fonction de l’âge, mais surtout d’identifier un programme d’exercice efficace et permettant de ralentir ces déclins. « Il est extrêmement motivant de voir comment ces futurs chercheurs font déjà une différence dans leur société et comment, dans quelques années, leurs travaux changeront la prise en charge des problèmes des personnes âgées. Nous sommes extrêmement fiers d’eux et de pouvoir les soutenir », de déclarer la directrice de la recherche de l’IUGM, Sylvie Belleville.

L’IUGM en bref
L’IUGM dispose de 452 lits de courte et de longue durée et d’un centre ambulatoire. Il est le chef de file au Québec dans les pratiques cliniques, les soins spécialisés, la promotion de la santé et le développement des connaissances sur le vieillissement et la santé des personnes âgées. L’IUGM, c’est quelque 1 300 employés, médecins, chercheurs et bénévoles, tous spécialisés dans les soins et les services aux personnes âgées. Son Centre de recherche est reconnu comme le plus grand de la francophonie dans le domaine du vieillissement. Membre du grand réseau d’excellence en santé de l’Université de Montréal, l’IUGM accueille chaque année des centaines d’étudiants, stagiaires et chercheurs. Lancé à l’automne 2014, son centre de la promotion de la santé AvantÂge propose un ensemble d’activités issues des plus récentes données probantes pour que les aînés prennent le pouvoir sur leur vieillissement.

                                                                              – 30 –

Source : Institut universitaire de gériatrie de Montréal
Information : Geneviève Desrosiers, service des communications
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ● 514 340-2800, poste 3298