Crédits canadiens pour l'aidant Imprimer

 

Crédit d'impôt pour aidant-naturel

Vous pourriez avoir le droit de demander un montant pour aidant-naturel si, à un moment de l'année, vous avez tenu, seul ou avec quelqu'un d'autre, un logement qui constituait votre lieu de résidence et celui d'une ou plusieurs personnes à votre charge.

Chaque personne à charge doit être l'une des personnes suivantes :

  • un de vos enfants ou petits-enfants (y compris ceux de votre époux ou conjoint de fait);
  • un de vos parents, grands-parents, frères, sœurs, oncles, tantes, neveux ou nièces (y compris ceux de votre époux ou conjoint de fait) qui résidait au Canada.

De plus, cette personne à charge doit remplir toutes les conditions suivantes :

  • elle avait 18 ans ou plus au moment où elle habitait avec vous;
  • elle était à votre charge à cause d'une déficience mentale ou physique ou s'il s'agit d'un de vos parents ou grands-parents (y compris ceux de votre époux ou conjoint de fait), elle est née en 1950 ou avant;
  • son revenu net doit être inférieur à un certain montant.

Si vous désirez vous assurez que vous répondez bel et bien à tous les critères nécessaires afin d'obtenir ce crédit d'impôt offert par le gouvernement fédéral, il existe un questionnaire en ligne. Si vous avez d'autres interrogations, veuillez consulter l'agence de revenu du Canada.

Accéder au questionnaire.

Liens utiles

Indications sur le montant pour aidants naturels

Guide général d'impôt et de prestations

Prestation de compassion

Un proche-aidant peut obtenir jusqu'à 6 semaines de prestation s'il doit s'absenter du travail afin de prodiguer des soins à un membre de sa famille souffrant d'une maladie grave qui risque de causer son décès dans un délai de 26 semaines (droit consacré dans la Loi sur l'assurance-emploi).

La personne à charge doit être l'une des personnes suivantes : les frères, les sœurs, les grands-parents, les petits-enfants, les beaux-parents, les beaux-frères, les belles-sœurs, les oncles, les tantes, les neveux, les nièces, les parents de famille d'accueil et les pupilles. Par contre, si le patient désigne toute autre personne de son entourage qu'il considère comme membre de sa famille afin de lui apporter des soins, cette personne peut recevoir ces prestations même si elle n'est pas une des personnes mentionnées dans l'énumération ci-dessus.

Pour avoir droit aux prestations de compassion, le proche aidant doit présenter une demande et démontrer que :

  • sa rémunération hebdomadaire normale est réduite de plus de 40 % en raison des soins qu'il procure à la personne à charge;
  • il a accumulé 600 heures d'emploi au cours des 52 dernières semaines ou depuis le début de sa dernière période de prestations. Cette période s'appelle la période de référence.

Si le proche-aidant est sans travail et a déjà présenté une demande d'assurance-emploi, il peut demander cette prestation additionnelle. Le proche-aidant peut recevoir des prestations de compassion combinées à des prestations régulières jusqu'à un maximum de 50 semaines.

Pour recevoir des prestations de compassion, vous devez soumettre une demande de prestations d'assurance-emploi en direct ou en personne à votre Centre Service Canada.