Extrait du site web www.iugm.qc.ca

Maladies et chutes Imprimer

 

Aux changements physiologiques associés au vieillissement viennent parfois se greffer des maladies aiguës ou chroniques qui sont à l'origine de près de 50 % des chutes. On parle alors de « chutes sentinelles », qui doivent être rapportées sans tarder à un professionnel de la santé, car elles pourraient indiquer l'existence et la progression d'une ou de plusieurs maladies, telles une infection ou un problème cardiaque.

Les chutes à un âge avancé résultent souvent de l'interaction de trois types de facteurs :

  • les facteurs intrinsèques : Ils sont causés par le vieillissement normal ou par les maladies, la perte d’autonomie fonctionnelle, les habitudes de vie et les comportements;
  • les facteurs extrinsèques : soit tout ce qui provient de l'environnement;
  • la situation ou le moment auquel survient la chute, comme lors d'une tâche complexe à accomplir.

Par exemple, un homme âgé atteint de la maladie de Parkinson et d'arthrose aux genoux (facteurs intrinsèques) peut trébucher à cause d'un tapis (facteur extrinsèque) en se rendant aux toilettes la nuit (situation).

Attention : la chute chez la personne âgée peut être un signe d'alarme!


Conséquences de certaines maladies

Les maladies peuvent provoquer une chute de plusieurs façons, car elles entraînent :

Maladies en cause

Voici quelles sont les principales atteintes qui entraînent des chutes :