Extrait du site web www.iugm.qc.ca

Utiliser des stratégies de diversion Imprimer

Les stratégies de diversion permettent de détourner l’attention de la personne d’une situation qui provoque chez elle un malaise ou de l’anxiété. Il s’agit d’attirer l’attention de la personne sur un élément positif relié à son histoire personnelle. Ainsi, on peut faire diversion en utilisant la conversation (ex. : parler de sa famille, de ses recettes préférées, des animaux qu’elle a eu, de son ancien travail, etc.) ou des actions concrètes (ex. : regarder une photo, l’inviter à manger une petite gâterie,  plier des vêtements, faire la vaisselle, écouter sa musique préférée, etc.). Les stratégies à utiliser doivent :

  • être significatives pour la personne (ex. la musique risque de ne pas être efficace si la personne n’a jamais aimé la musique auparavant);
  • faire appel aux mémoires préservées. Par exemple, une stratégie de diversion utilisant une conversation axée sur un souvenir plus récent (ex. : le mariage récent de sa fille) ne sera sûrement pas aussi efficace qu’un souvenir plus ancien (ex. : son propre mariage). Dans la maladie d’Alzheimer, les troubles de la mémoire font en sorte que les souvenirs plus anciens sont mieux préservés que les souvenirs plus récents.

Effectivement, souligner le comportement inapproprié, tenter de la raisonner ou d’argumenter sont des stratégies qui peuvent accroitre le comportement et même causer de l’agressivité dans certains cas. Comme la personne ne peut plus juger et raisonner comme auparavant, elle ne comprendra pas votre message.