Penser à adapter l'environnement Imprimer



QUELQUES PRINCIPES À COMPRENDRE

  • Les personnes atteintes de déficits cognitifs ont des difficultés à reconnaitre leur environnement et à s’y adapter.
  • Pour elles, tout changement à la routine ou à l'environnement est vécu comme l'arrivée en terre inconnue, où l'on parle une langue différente.
  • Elles tentent de rechercher un environnement familier, sécuritaire et souvent, l’errance qu’elles présentent, peut être une recherche d’un milieu connu (leur maison d’autrefois, la maison de leur parent, etc.)  
  • Afin d’éviter certains comportements et pour favoriser la compréhension des consignes, il faut éviter la surstimulation.
    • Cela veut dire d’éviter de placer ces personnes dans un milieu trop bruyant, avec de nombreuses personnes qui parlent ensemble ou avec des sources de stimulation simultanées qui ne sont pas significatives pour elle (radio, conversations de personnes étrangères, bruits environnants etc.), et qu'elles ne peuvent plus comprendre et assimiler
  • Cela ne signifie pas que les personnes atteintes n’ont pas besoin de stimulation! Elles ont besoin de stimulation qui ont encore un sens pour elles.
    • Un environnement familier, avec des objets connus (photos anciennes par exemple) et des sources de stimulation appréciées autrefois (par exemple la musique) sont des façons d’offrir un environnement qui correspond aux besoins de la personne qui a des déficits cognitifs.


LES COMPORTEMENTS DIFFICILES ET LEUR LIEN AVEC L’ENVIRONNEMENT

Les comportements parfois difficiles que manifestent les personnes atteintes de déficits cognitifs peuvent parfois s’expliquer par des facteurs qui sont dans leur environnement immédiat (environnement physique et humain) qu’elles ne comprennent pas ou qu’elles cherchent à comprendre.

  • Par exemple, il peut arriver que dans un environnement nouveau (par exemple un restaurant), la personne s’isole, fasse de l’errance, crie ou manifeste des comportements qui peuvent vous gêner en public …il s’agit d’une façon pour elle de démontrer son incompréhension de cet environnement…

La personne atteinte a besoin de stabilité dans son environnement et ce, tant dans  son milieu de vie que dans les personnes qu’elle côtoie. Trop de changement la rend souvent anxieuse et ses comportements peuvent alors changer.

Nous vous référons à la page 20 du document sur les approches non pharmacologiques pour les symptômes comportementaux et psychologiques de la démence où vous trouverez des adaptations de l'environnement à domicile qui pourraient aider votre proche.